La diététique, un équilibre alimentaire

Du latin diaetetica, « ensemble des règles à suivre pour un régime équilibré ». La diététique s’apparente à un moyen d’agir sur sa santé et sa forme via l’alimentation.

On assiste aujourd’hui à deux mouvements aussi opposés que complémentaires : d’une part, une abondance d’aliments, gras et sucrés surtout, dans tous les points de vente possibles et inimaginables : librairies, boulangeries, marchands de tabac, mais aussi restos rapides, boutiques, supermarchés. D’autre part, on assiste à une véritable prise de conscience sur l’absurdité de notre alimentation trop riche ; d’où l’intérêt de nombreux repentis de la malbouffe pour la diététique.

A noter que même dans les pays pauvres, la nutrition pose d’importants problèmes : avec des carences en certains nutriments pour de nombreuses personnes… mais aussi une augmentation exagérée du poids. En effet, « l’épidémie » de surpoids concerne même les populations des pays en voie de développement ! Ce qui nécessite, pour elles aussi, de revoir leur alimentation.

Car la diététique repose d’abord sur un bon équilibre alimentaire. Si auparavant, on parlait de « bons pourcentages » de protéines, lipides et glucides, aujourd’hui le discours des experts s’est simplifié. En France, on peut dire que la diététique, les « bonnes règles » alimentaires sont « dictées » par le Plan national nutrition santé (PNNS) qui recommande de manger :

  • 5 fruits et légumes par jour,
  • 3 produits laitiers par jour,
  • Du poisson deux fois par semaine,
  • Pas trop de graisses, ni de sucre,
  • Pas trop de sel.